Immunité au changement et illusions

de | 7 août 2016

La technique d’Immunité au Changement de Kegan et Lahey, consiste en faire une « carte d’immunité ».
En explorant les comportements contre-productifs qui s’opposent à la réalisation de notre but ou engagement, on découvre qu’ils sont dictés par des buts ou engagements contradictoires (que je traduis par obligations : des buts qui nous tiennent, qu’on est obligés de réaliser). Ces obligations contradictoires servent le plus souvent à nous protéger (de la peur, de l’angoisse).
Ce qui sous-tend ces obligations contradictoires sont des Grandes Croyances (Big assumptions).
Pour faire le lien entre Immunity to change et Compassion and self-hate, on peut dire que bien souvent, ces grandes croyances correspondent à des illusions.
Théodore Rubin décrit différents types d’illusions qui sous-tendent la haine de soi. Il cite le cas d’un patient et finit par conclure :

Mon patient avait profondément enfoui la croyance que « la vérité, c’est que je suis une réplique de mon père ». Il pensait que l’argent allait le protéger de la révélation de « la vérité ». Cette « vérité » risquerait d’induire un manque de respect et même du mépris de la part des gens autour de lui.

Cette révélation est un exemple de Grande Croyance.

PartagerFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.